Il y a déjà quelques temps, j’ai fait l’acquisition d’une Gelly Plate, une plaque de gélatine pour faire des impressions. C’est assez populaire dans le merveilleux monde du mixed media, et il paraît que c’est très addictif. Ne reculant devant aucun sacrifice, je me jette sur cette nouvelle drogue créative.

GELLY11

GELLY10

GELLY9

GELLY8

 

GELLY6

GELLY1

 

 

Je confirme, c’est très difficile de s’arrêter. Des heures de plaisir. Mon bloc de bristol y est passé, recto/verso.

GELLY2

GELLY5

GELLY3

On superpose les couches les unes après les autres en utilisant des pochoirs et des masques, en créant des textures avec tous les instruments que j’ai trouvé sur mon bureau, (et il y en a quelques uns). Les peintures qui fonctionnent le mieux à mon sens sont les fluides ou les encres acryliques. On peut ensuite se fabriquer un signet de journal sur lequel on crée à nouveau ou utiliser les pages telles quelles ou comme un fond. Personnellement j’adore m’en servir comme fond et redéssiner par dessus. Comme pour cette carte par exemple.

GELLY4

On peut aussi imprimer sur du papier ciré. ou du déli paper.

GELLY_DELIPAPER

GELLY_DELIPAPER_2

 

Il ne reste plus qu’à utiliser le design obtenu comme élément de collage sur une toile ou dans un journal.

DELI-IN-JOURNAL

Ici j’ai déchiré des morceaux que j’ai recollé sur un fond déjà peint. Ça crée une transparence très intéressante.

Et bien sûr comme je ne peux pas résister à l’envie de bricoler et de tout faire moi-même, je me suis essayée à la fabrication de ma propre plaque. Un petit tour sur Youtube qui regorge de démo et voilà le résultat.

GELLYPLATE

Ça fonctionne parfaitement et ça vaut la peine si on a un petit budget car les Gelly Plate sont assez chères. Cela-dit les plaques sont très molles et il est difficile d’en créer des très grandes. Mais je me suis bien amusée à la fabriquer et je peux dire fièrement «c’est moi qui l’ai faite».

Alors sortez vos tubes de peinture et amusez-vous.

 

 

 

Verified by MonsterInsights