Je sais bien que tu comptes chaque jour de la semaine et que tu trépignes en attendant de lire mon extraordinaire prose qui te fais sourire tous les jeudis matin. Et tu sais aussi que je suis parfois un peu irrévérencieuse – ceux que ça choque passez votre chemin, ceux que ça fait marrer vous êtes au bon endroit – sur des sujets vachement sérieux mais avec une petite pointe d’humour et de dérision qui fait que ça passe mieux. Donc sujet très sérieux aujourd’hui et qui peut parfois mettre en péril une carrière qui commence: le refus.

Ça nous est tous arrivé un jour d’essuyer un refus et on ne se mentira pas, ce n’est pas drôle et on n’aime pas ça. On est vexé, on se pense incompris, c’est frustrant, bref! Sale moment à passer.

Alors je me suis dit que tu serais content de trouver quelques conseils pour prendre un échec avec un demi-sourire et ne pas trouver ça trop grave. Mouais, pas simple, car il n’y a pas de secret, quand tu le prends en pleine gueule, ça fait mal. Ensuite en cherchant bien on peut trouver quelques trucs qui vont aider à serrer les poings et repartir.

1- Ce n’est pas personnel et cela ne te définit pas.

Ce n’est pas toi en tant qu’individu qui est en cause, mais le travail que tu as fourni à ton client. En lui demandant de te donner les raisons de son refus, cela va te permettre de t’ajuster pour mieux cibler les demandes que tu recevras à l’avenir.

2- Traite-toi avec compassion et sois gentil avec toi-même.

Fais donc taire cette petite voix qui te dit que tu es nul. Elle ment comme elle respire. Imprègne-toi de pensées positives et dis-toi que tu as poussé tes limites un peu plus loin. Si cela n’a pas fonctionné cette fois-ci, c’est sûr que la prochaine (ou même celle d’après) sera la bonne.

3- N’en ai pas honte et ne le cache pas.

Rappelle-toi que ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs. Parles-en à voix haute et naturellement: tu vas t’approprier cet échec au lieu de le subir et ainsi tu pourras mieux rebondir.

4- Sois opiniâtre, crois en toi et n’abandonne jamais.

Tu ne vas quand même pas te laisser abattre par le premier petit caillou qui va se trouver sur ta route. Prend-le et met le dans ton baluchon de vie comme disait une de mes copines d’école, il fait partie de ton apprentissage.

5- À la tienne

J’ai gardé mon truc préféré pour la fin: Prend toi un bon shot de téquila, Whisky, Gin, tape-toi un bon coup de rouge, ou tout autre alcool de ton choix qui va te faire pleurer toutes les larmes de ton corps pour ensuite te détendre et prendre ça avec un grain de sel.

Voilà. J’espère t’avoir convaincu que tout n’est pas perdu parce qu’on t’a dit non. Et si tu veux partager tes expériences sur ta façon de surmonter tes échecs, n’hésite pas à en faire part dans les commentaires.

Je te souhaite une super semaine tout en réussite et je te dis à jeudi prochain si tu le veux bien.

Pour t’abonner et recevoir des nouvelles toutes les semaines clique sur le bouton qui est juste là en dessous. 

L'atelier journal créatif t'attend sur Skillshare.com. Clique sur l'image.

Verified by MonsterInsights